Association de défense des droits des militaires Association de défense des droits des militaires Euromil
Association (Loi 1er juillet 1901) de défense des droits des militaires.

Poitiers : morts de cinq soldats du RICM à Bouaké, trois pilotes renvoyés en justice

Article publié le 9 janvier 2019

La juge d’instruction en charge de l’enquête sur le bombardement de Bouaké en 2004 vient d’ordonner le renvoi devant les assises de Paris des trois pilotes accusés d’avoir tué neuf militaires français dont cinq du RICM de Poitiers.

Ils l’attendaient depuis longtemps, la « bonne nouvelle » est arrivée ce mardi 8 janvier 2019 avec le courrier adressé aux avocats des familles des militaires tués en 2004 lors du bombardement du camp des militaires français à Bouaké enCote d’Ivoire en 2004.

L’heure du procès tant attendu arrive. La juge d’instruction en charge du dossier vient de transmettre l’ordonnance de mise en accusation qui renvoie devant la cour d’assises de Paris les trois pilotes dont un mercenaire aux commandes des avions qui avaient tiré et tué neuf militaires, dont cinq du RICM de Poitiers.

Ils sont renvoyés pour assassinat, tentative d’assassinat et dégradations aggravées.

Le parquet de Paris avait requis ce renvoi aux assises l’été dernier.

« Plus de quatorze ans après, il s’agit enfin d’une étape cruciale apportant soulagement et espoir aux blessés et familles pour enfin tenter de savoir les raisons, circonstances et suites de ce bombardement », réagit le bâtonnier angoumousin Lionel Bethune de Moro.

Les militaires français servaient à ..

Lire la suite sur le site www.lanouvellerepublique.fr en cliquant [ICI]

 

Poitiers : un procès en 2020 pour les morts du RICM à Bouaké ?

Bombardement de Bouaké : l’espoir d’un procès

 

Commentez cet article :

*

Toute publication de commentaire est soumise à l'acceptation des conditions générales d'utilisation de ce site internet, que vous pouvez consulter en cliquant ici. Le non respect de ces conditions pourra entraîner des poursuites judiciaires.

En cochant cette case, j'atteste avoir lu, comprendre et accepter les conditions générales de ce site.