Association de défense des droits des militaires Association de défense des droits des militaires Euromil
Association (Loi 1er juillet 1901) de défense des droits des militaires.

Pérennité du centre de traitement des brûlés de l’hôpital militaire Percy

Article publié le 10 septembre 2018

Question écrite n° 04847 de M. Jean-Pierre Grand (Hérault – Les Républicains) publiée dans le JO Sénat du 03/05/2018 – page 2124

M. Jean-Pierre Grand attire l’attention de Mme la ministre des armées sur la pérennité du centre de traitement des brûlés (CTB) de l’hôpital d’instruction des armées Percy. Service d’excellence, le nouveau CTB a été inauguré en décembre 2017 afin de permettre au service de santé des armées (SSA) d’améliorer ses capacités d’accueil et le traitement de nos brûlés militaires mais aussi civils. Or, en février 2018, ce centre a été réorganisé et amputé afin de permettre la création d’un service de réanimation polyvalente. Cette décision va se traduire par un déclassement quantitatif (nombre de lits ouverts) mais également qualitatif avec la perte de la capacité à traiter les brûlés contaminés et les brûlés graves. Au moment où la France est engagée dans des opérations extérieures toujours plus dures et que le terrorisme radiologique et chimique de masse est susceptible de se développer, il convient impérativement de maintenir les capacités d’accueil de ce pôle d’excellence dans le traitement des brûlés. Aussi, il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures qu’elle entend prendre afin de redonner et de pérenniser les moyens nécessaires au centre de traitement des brûlés de l’hôpital militaire Percy.

Réponse du Ministère des armées publiée dans le JO Sénat du 09/08/2018 – page 4141

Le centre de traitement des brûlés (CTB) de l’hôpital d’instruction des armées (HIA) Percy bénéficie, depuis fin juin 2017, d’une nouvelle infrastructure destinée à prendre en charge des patients grands brûlés et à leur apporter la meilleure qualité de soins. Il s’agit d’une structure moderne possédant une capacité de 22 lits, dont 4 de crise, tous équipés pour réaliser des soins de réanimation lourde. L’existence d’un tel service hautement spécialisé dans un hôpital militaire est prioritairement liée au besoin opérationnel des armées, ce type de blessures concernant fréquemment les militaires engagés en opérations, ainsi que ceux de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris. Elle répond également aux besoins du territoire de santé. La présence du CTB au sein de l’îlot Percy, à proximité du centre de transfusion sanguine des armées et du service de protection radiologique des armées, assure par ailleurs la cohérence d’un pôle, unique en France, spécialisé dans la prise en charge des patients irradiés ou radio-contaminés. La qualité de l’expertise et des soins délivrés par ce pôle médical est reconnue au niveau national et international. La recherche de multidisciplinarité des prises en charge médicales et la prise en compte des interactions permanentes entre les différentes équipes de soins ont conduit le service de santé des armées (SSA) à refaçonner l’ensemble des besoins en soins critiques de l’HIA Percy. Afin de favoriser cette intégration inter-services, il a été décidé d’allouer 10 lits au sein du CTB au service de réanimation, dont la rénovation de l’infrastructure plus ancienne était programmée en 2021. Il est utile de rappeler, à cet égard, que le fonctionnement optimal d’un service de réanimation est fondamental pour la prise en charge des blessés traumatisés graves, qui demeure la vocation première d’un hôpital militaire possédant un trauma center de niveau 1. Tout en faisant bénéficier immédiatement le service de réanimation de conditions de prise en charge des patients améliorées, cette réorganisation permet de mieux répondre au besoin de proximité entre les services cliniques et d’assurer un meilleur emploi de la ressource paramédicale spécialisée. Ce redéploiement interne des soins critiques offre en outre l’opportunité de créer une unité de soins continus (USC) en lieu et place du service de réanimation transféré. Cette USC améliorera la qualité des soins et la sécurité des patients lourds de chirurgie dont l’état ne requière cependant pas une hospitalisation en service de réanimation. Enfin, cette réorganisation interne de l’ensemble des soins critiques de l’HIA Percy permettra de rapprocher les équipes médicales et paramédicales appelées à servir ensemble sur les théâtres d’opérations et de maintenir leurs compétences uniques. Elle garantira en outre, dans la durée, le haut niveau de prise en charge des patients grands brûlés et, plus généralement, l’excellence des soins prodigués par le SSA aux militaires blessés de guerre.

Source: JO Sénat du 09/08/2018 – page 4141

Les commentaires sont fermés.