Association de défense des droits des militaires Association de défense des droits des militaires Euromil
Association (Loi 1er juillet 1901) de défense des droits des militaires.

La Direction Générale de la Gendarmerie communique : Des intermédiaires professionnels, chargés de démarcher des entreprises en vue d’insérer des encarts publicitaires dans les revues associatives, auraient des comportements plus que douteux. 

Article publié le 19 juin 2018

Des intermédiaires professionnels, chargés de démarcher des entreprises en vue d’insérer des encarts publicitaires dans les revues associatives, auraient des comportements plus que douteux. 

A cet effet la Direction Générale de la Gendarmerie communique :

Mesdames et messieurs les présidents,
De nombreuses associations recourent à des intermédiaires professionnels chargés de démarcher des entreprises en vue d’insérer des encarts publicitaires dans leur revue associative.
Ces dernières semaines, le DGGN a reçu plusieurs récriminations relatives au comportement de démarcheurs. Certains se font en effet passer pour gendarme lorsqu’ils font appel aux entreprises, d’autres se montrent menaçants avec les chefs d’entreprise récalcitrants qui ne souhaitent pas financer d’encart publicitaire…d’autres encore laissent croire que les encarts sont destinés à l’institution gendarmerie et non à une revue associative indépendante.
De ce fait, des procédures judiciaires faisant suite à des plaintes sont en cours, suivies notamment par la magistrate conseillère juridique au cabinet du DGGN. Le DGGN est d’ailleurs susceptible de déposer lui-même une plainte contre au moins un annonceur portant atteinte à l’image de la gendarmerie.
Il va de soi que dans toutes ces affaires récentes, les associations signataires de la charte ne sont pas en faute, le comportement fautif émanant des démarcheurs.

Face à la recrudescence de tels faits, il me semble cependant important de vous sensibiliser à ces pratiques qui se généralisent dans le choix de vos annonceurs.
Je reste à votre disposition pour toute difficulté et en appui de votre association au cas où vous seriez vous-mêmes amenés à déposer des plaintes après avoir pris connaissance de tels faits émanant de publicitaires auxquels vous auriez fait appel.
Bien cordialement.

SignatureARVISET2

Les commentaires sont fermés.