Association de défense des droits des militaires Association de défense des droits des militaires Euromil
Association (Loi 1er juillet 1901) de défense des droits des militaires.

UN SCANDALE SEXUEL TOUCHANT LE GLORIEUX CORPS DES MARINES AMERICAINS (Par Sebastien RONPHE, eleve-avocat, et Me Elodie MAUMONT, avocat associe)

Article publié le 10 avril 2017

Le corps des Marines américains se retrouve au cœur d’un scandale sexuel sans précédent.

Alliant le déshonneur, la tromperie, la perversité sexuelle et l’atteinte à la vie privée, ce scandale ternit l’image d’un corps militaire cultivant sa renommée d’élite et de fierté de la Nation américaine.

Fleuron de l’armée se revendiquant la plus puissante au monde, le corps des Marines se trouve mêlé à la mise en ligne, par le biais d’une page Facebook, de centaines de photographies de femmes dénudées.

Corps à part entière, tous les membres de ce groupe Facebook intitulé « Marines united » pouvaient observer la nudité, à part parfois entière, du corps féminins.

Mais l’armée reste une grande famille. Alors quitte à observer des corps féminins dénudés, autant que ce soit ceux de leurs camarades du corps des Marines, voire même des membres de la Navy et de la British Royal Marine, un peu d’exotisme n’étant pas préjudiciable à la libido.

Photographiées dans des positions explicites par des anciens partenaires, ou à leur insu par des camarades, les personnels féminins victimes de ces procédés ont pour certaines d’entre elles vu leur nom, grade et affectation révélés avec les clichés.

Si l’identité de l’auteur des publications sur la page Facebook demeure pour le moment inconnue, les membres composant ce groupe secret sont en revanche exclusivement des militaires appartenant au corps des Marines, aux vétérans de la Marine Corps, ou à la Royal Navy.

Rien ne vaut la famille…

Atteignant le nombre de 30.000, les membres du groupe Facebook n’étaient pas avares en commentaires obscènes aux antipodes des valeurs que l’armée aurait dû leur inculquer.

Plusieurs victimes, à la découverte de leur humiliation publique et professionnelle, ont annoncé leur intention de porter plainte.

S’il est regrettable que l’uniforme ne constitue pas un obstacle à la perversité, il est préoccupant que les outils informatiques soient utilisés pour servir cette dernière afin de la généraliser.

Aujourd’hui de nombreuses femmes militaires se voient humiliées, et leur intimité violée. Les conséquences sur leur carrière et leur santé mentale sont inévitables.

Certains militaires ont pour limite à la fraternité la raison. D’autres obéissent à leurs pulsions.

Le livre « La guerre invisible » avait pour source le documentaire américain « The Invisible War ». Il est donc à espérer que ce nouveau scandale outre atlantique ne trouve pas son égal en France.

© MDMH – Publié le 15 mars 2017

Les commentaires sont fermés.