Association de défense des droits des militaires Association de défense des droits des militaires Euromil Association (Loi 1er juillet 1901) de défense des droits des militaires.

Bertrand Delanoë donne son accord à l’édification d’un monument à la mémoire des militaires morts en opérations extérieures.

Article publié le 28 avril 2011

Communiqué de presse

 Paris, le 27 avril 2011

Association de défense des droits des militaires, régie par les dispositions de la loi du 1er juillet 1901.

Siège social : 52 avenue de Flandre 75019 PARIS

Tél. : 01.42.93.30.52 – 06 99 04 58 20 ou 06 72 18 44 57

 Site Internet : http://adefdromil.org

 représentée par son président en exercice M. Michel BAVOIL


 

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ADEFDROMIL


 

Bertrand Delanoë donne son accord à l’édification d’un monument à la mémoire des militaires morts en opérations extérieures.


En réponse à la demande de l’Adefdromil d’honorer la mémoire des militaires français tués en Afghanistan présentée dans un courrier du 8 avril 2011, Monsieur Philippe LAMY, conseiller de Monsieur Bertrand Delanoë, maire de Paris, vient de nous informer que la ville de Paris a donné son accord pour que soit érigé un monument à la mémoire des militaires morts en opérations extérieures.

Le courrier de la Mairie de Paris en date du 18 avril 2011 est une reconnaissance de l’action menée par les dirigeants de l’Adefdromil au profit de tous les  militaires en activité de service.

Cette décision qui va perpétuer la mémoire des morts pour la France en opérations extérieures honore le Maire et son conseil.

La communauté militaire, qui a parfois l’impression d’être oubliée de nos compatriotes, va y être particulièrement sensible.

Nous ne pouvons que nous féliciter de cette réponse rapide et de cette décision.

Pour Michel Bavoil, Président fondateur de cette association professionnelle créée en 2001, Il est dommage que le Ministère de la défense ne prenne pas en considération avec la même attention les problèmes qui lui sont soulevés  et les solutions qui lui sont proposées.

Il rappelle que  l’Adefdromil est à l’origine de l’attribution de la croix de chevalier de la Légion d’honneur aux militaires non officiers tués en opérations, qui ne recevaient avant 2008 que la médaille militaire.

Elle a également obtenu tout récemment que le temps de séjour en Afghanistan bénéficie  de la bonification de la campagne double réservée aux périodes de conflits.

L’Adefdromil s’incline devant les 56 morts français en Afghanistan et  forme des vœux de prompt rétablissement pour les nombreux blessés et mutilés de cette guerre.

  

Michel BAVOIL

Président de l’adefdromil

Lettre Mairie de Paris du 18 avril 2011

lire également

La ville de Paris va ériger un monument aux soldats français morts en opérations extérieures

Paris prêt à accueillir un monument aux soldats morts en Afghanistan 

Paris: monument aux soldats morts

2 commentaires suite à cet article :

  1. VOUS FERIEZ PAS MAL DE SUPPRIMER LES FRANÇAIS EN AFGHANISTAN SAI UNE FUTURE GUÈRE COMME CELLE DU COËTTE QUE ATTENDEZ VOUS DE PLUS QUE D’AUTRE DÉCÉDÉES ENCORE TROUVER VOUS PAS QU’ILS SONT DÉJÀ ASSEZ NOMBREUX EN SI PEUT DE TEMPS!! LAISSER LES AFGHANS ET LES TERRORISTE CEUX DÉBROUILLER ENTRE EUX!!

    Anonyme • 29 avril 2011 à 16 h 44 min
  2. Personnellement, je suis fière de cette réponse de la Mairie de Paris, qui avait inquiété bien les familles de soldats en décidant de donner le nom d’une rue de Paris à Mohamed Bouazizi, sans qui rien n’aurait démarré en Tunisie. Les décisions de M.Delanoë sont équilibrées, et c’est bien. Je remercie aussi l’AdefDroMil, qui a bien mauvaise presse auprès de la hiérarchie mais qui fait un gros travail, difficile, que nous devons tous reconnaître. Sinon, oui, 56 soldats tués et des milliers de blessés, c’est trop. Mais forcer la reconnaissance de la Nation envers eux, c’est très bien. Toutes les familles souhaitent que leurs proches rentrent entiers et que cette guerre s’arrête. Mais ça n’en prend pas le chemin.

    Domintx • 2 mai 2011 à 9 h 39 min